Vie de William Walker - Flibustier chaste et maudit.pdf

Vie de William Walker - Flibustier chaste et maudit

Olivier Cabiro

Au mois de juin 1855, le brick Vesta, parti un mois plus tôt de San Francisco, débarque ses passagers, au nombre de cinquante-sept, sur des barques sorties de la côte du Nicaragua. Les passagers sont jeunes et bien armés, spécimens que lexistence se plaît à jeter dans laventure : des idéalistes, des joueurs professionnels, danciens soldats en mal daction, des chercheurs dor déçus, des rêveurs de gloire, des ratés courant après la fortune, et aussi quelques jeunes gens en quête damour. Leur chef, lui, névoquait pas la sensualité. Mince, de petite taille, il avait un visage régulier, juvénile mais aussi fermé que sa veste. Il sappelait William Walker. Un an plus tard, William Walker avait acquis une célébrité mondiale. Vainqueur de la guerre civile, il sétait fait élire président du Nicaragua et affermissait son pouvoir à laide dune armée que des renforts ne cessaient de grossir. Il fallut lalliance des quatre pays voisins, lintervention des flottes américaine et britannique, — et surtout la rancune dun magnat de Wall Street que Walker avait eu la maladresse de spolier— pour venir à bout de cet aventurier. Mais Walker nétait pas quun aventurier : médecin, juriste, avocat, puis journaliste, il compta parmi les signatures les plus lues de la Nouvelle-Orléans. Plus tard, il écrivit avec talent lhistoire de la guerre quil avait déclenchée. Il périt fusillé sur la plage de Trujillo, en 1860, au cours dune quatrième et folle tentative de reprendre le Nicaragua, à la tête dune poignée daventuriers. Il y repose toujours.

I. Chaque pirate pourra donner sa voix dans les affaires d'importance et aura un pouvoir de se servir quand il voudra des provisions et des liqueurs fortes nouvellement prises, à moins que la disette n'oblige le public d'en disposer autrement, la décision étant prise par vote. II. Les pirates iront tour à tour, suivant la liste qui en sera faite, à bord des prises et recevront pour

7.78 MB Taille du fichier
9782846544955 ISBN
Libre PRIX
Vie de William Walker - Flibustier chaste et maudit.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.ibedsma.be ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

Découvrez les Livres du rayon Histoire mondiale - Amérique centrale & Caraïbes sur Decitre.fr. Toutes les nouveautés, best-sellers et bons plans de la catégorie Histoire mondiale - Amérique centrale & Caraïbes Flibustier — Wikipédia

avatar
Mattio Müllers

Rivages Des Xantons – Livres, BD, Ebooks collection ... Vie de william walker Flibustier chaste et maudit OLIVIER CABIRO (Auteur) Au mois de juin 1855, le brick Vesta, parti un mois plus tôt de San Francisco, débarque ses passagers, au nombre de cinquante-sept, sur des barques sorties de la côte du Nicaragua.

avatar
Noels Schulzen

avatar
Jason Leghmann

C’est ce qu’on va faire à travers le personnage peu connu (de ce côté-ci de l’Atlantique) de William Walker, aventurier, flibustier et apprenti chef d’Etat. Il illustre bien une partie des problèmes et des envies d’une certaine frange de la société sudiste de l’époque. Un expansionnisme sudiste ? La chose peut paraître étrange, mais existe pourtant bel et bien dans les ‎Chimeras: Maudits et Oubliés (Full) - Objets Caché dans l ...

avatar
Jessica Kolhmann

Vie de william walker Flibustier chaste et maudit OLIVIER CABIRO (Auteur) Au mois de juin 1855, le brick Vesta, parti un mois plus tôt de San Francisco, débarque ses passagers, au nombre de cinquante-sept, sur des barques sorties de la côte du Nicaragua.